Conservation & Restauration

Restaurierung

Préserver

Le domaine professionnel de la conservation et de la restauration est consacré à la préservation. La conservation préventive constitue un point central. Nous prenons soin des collections et des objets prêtés dans les dépôts, les expositions et les voyages. Nous étudions la matérialité dans les multiples contextes historiques et culturels et effectuons des restaurations.

La collection, qui ne cesse de s'agrandir, comprend des peintures, des sculptures, des œuvres sur papier, des photographies, des vidéos et des films ainsi que des œuvres de performance. Nos spécialisations en peinture et sculpture, art contemporain, médias modernes, graphisme et photographie sont conçues pour prendre en compte la diversité matérielle et immatérielle des œuvres.

L'équilibre entre l'accessibilité pour les visiteurs et la protection durable des œuvres est au cœur de nos préoccupations. Nos activités se basent sur des normes et des directives actuelles dont nous contribuons activement à la mise à jour dynamique, intégrant ainsi les thèmes sociaux actuels.

Projets

Nous étudions et préservons l'art en tant que patrimoine matériel et immatériel. Vous trouverez ici plus d'informations sur nos projets et pourrez jeter un coup d'œil dans les coulisses.

  • Konservierung Wölfli

    L'objectif principal du projet est d'élaborer une base pour le développement d'un concept de conservation et d'utilisation des fonds de la Fondation Adolf Wölfli au Kunstmuseum Bern. Pour ce faire, plus de 1000 dessins ainsi que les cahiers reliés par Adolf Wölfli lui-même seront évalués selon des critères visuels et mesurés ponctuellement par spectroscopie dans le proche infrarouge. Les analyses permettront d'évaluer le degré de dégradation des différents matériaux de support et d'affiner le pronostic de durabilité mécanique et chimique. Nous réfléchirons aux résultats dans le contexte des discours actuels sur l'éthique de la restauration.

    • Durée du projet : mai - décembre 2024
    • Direction du projet : Dr. Nathalie Bäschlin et Hilar Stadler,
    • Direction du contenu/collaboration au projet : Philine Claussen
    • Collaborateur de projet : Michel Ingoglia
    • Coopération : SurveNir, Dr. Dirk A. Lichtblau
    • Financement : Fondation Adolf Wölfli
  • Projet de restauration du groupe d'œuvres Juan Gris (1887-1927), Fondation Hermann et Margrit Rupf, Musée des Beaux-Arts de Berne

    "Le plus important dans votre collection, c'est quand même la collection Gris". La citation est du galeriste Daniel-Henry Kahnweiler, tirée d'une lettre adressée à Hermann Rupf en 1932. Le groupe d'œuvres comprend aujourd'hui 14 tableaux de 1913 à 1925. Il est particulier parce que nous pouvons lire sur ces tableaux l'évolution de la peinture cubiste de Juan Gris et que nous percevons aujourd'hui les œuvres comme authentiques. Presque tous les cadres de tension d'origine ont été conservés, et de nombreuses surfaces de tableaux sont restées intactes. Leur état fragile a conduit à ce projet de restauration. L'objectif du projet est de comprendre la manière de peindre de l'artiste et l'état des tableaux. Nous avons examiné les sources, "passé au crible" les œuvres et fait appel à des analyses ponctuelles. Pour chaque tableau, les mesures de conservation et de restauration nécessaires sont déterminées individuellement, tout en accordant une grande importance à celle du groupe d'œuvres dans son ensemble.

    • Durée du projet : 2019 - 2024
    • Direction du projet : Dr. Nathalie Bäschlin
    • Collaboration au projet : Florence Lépine, Katharina Sautter
    • Coopération : Laboratoire de technologie de l'art, Haute école des arts de Berne
  • L'année 2015 a sonné le glas du stockage sur bande : Sony et d'autres grandes entreprises ont cessé de produire des bandes magnétiques vidéo et des appareils de lecture et d'enregistrement sur bande. De plus, les œuvres les plus récentes (born-digital) ne sont plus achetées que sur des supports de stockage amovibles, c'est-à-dire des disques durs ou des mémoires flash comme les clés USB. Le stockage de l'art médiatique requiert le même soin que les peintures, les sculptures et les œuvres sur papier - avec des stratégies de conservation différentes : La documentation de la production artistique originale, sa présentation actuelle et sa sauvegarde pour les générations futures représentent un défi aux multiples facettes.

    • Durée du projet : 2022 - 2025
    • Direction et réalisation du projet : Emilie Magnin en collaboration avec Raphael Frey
    • Coopération : docuteam AG
  • Dans le cadre d'une collaboration interdisciplinaire entre les disciplines de la technologie de l'art et de la recherche de provenance, une approche innovante a été développée pour l'examen d'œuvres sur papier. L'objectif était de trouver dans les résultats de la technologie de l'art des traces pouvant donner des indications sur les propriétaires précédents (et ainsi soutenir la recherche de provenance). Les résultats de nos recherches montrent que le relevé systématique des traces d'œuvres et d'utilisation, en particulier les traces d'anciens montages et les états de dégradation, est une méthode efficace pour pouvoir identifier des institutions ou des collections d'origine potentielles.

    • Durée du projet : 2019 - 2022
    • Direction et réalisation du projet : Dorothea Spitza avec Katharina Otterbach et Silja Meyer.
    • Publication : Silja Meyer, Katharina Otterbach, Dorothea Spitza, "Ausradiert, abgeschabt, überklebt. Traces matérielles et caractéristiques manipulées de la collection sur les œuvres du legs Cornelius Gurlitt", dans : Kunst, Konflikte, Kollaboration. Hildebrnd Gurlitt und die Moderne, Schriften der Forschungsstelle 'Entartete Kunst' Band 14, éd. par Nikola Doll, Uwe Fleckner et Gesa Jeuthe Vietzen, Walter de Gruyter GmbH, Berlin/Boston 2023, p.301-322.
  • En juillet et août 2017, quelque 240 œuvres d'art provenant du legs Cornelius Gurlitt ont été examinées par les restaurateurs/trices du Kunstmuseum en coopération avec des spécialistes indépendants et des étudiant-e-s en conservation-restauration de la Haute école des arts de Berne, puis conservées à l'occasion de la première présentation publique des œuvres dans les expositions "Inventaire Gurlitt" (2017-2019). L'atelier était également accessible aux visiteurs pendant l'exposition.

    L'accent a été mis sur les mesures de conservation, telles que le comblement des lacunes, la protection des papiers endommagés ou des couches de peinture menacées. Les œuvres d'art du legs ont subi des dommages dus à des montages inadaptés à la conservation, peu résistants au vieillissement et à l'attaque de micro-organismes. Pour les estampes, la qualité du papier a également eu un impact sur l'état de conservation.

    Les examens techniques des matériaux permettent de tirer des conclusions sur l'état d'origine et les modifications ultérieures de l'œuvre. Elles permettent de se prononcer sur le stockage, les restaurations ou les formes de présentation modifiées et donnent ainsi parfois de précieuses indications sur la provenance d'une œuvre.

    Pour la suite de la recherche de provenance, les caractéristiques de provenance transmises par l'œuvre, telles que les inscriptions, les étiquettes, les tampons ou les sceaux, ont été documentées. Il a ainsi pu être constaté que les signes de provenance de nombreuses œuvres d'art examinées provenant du legs Gurlitt avaient été manipulés ou supprimés intentionnellement.

    • Durée du projet : 2017-18
    • Direction du projet : Dr. Nathalie Bäschlin et Dorothea Spitza
    • Réalisation du projet : Philine Claussen, Katja Friese, Matthias Läuchli, Katharina Sautter avec le soutien de restaurateurs indépendants et d'étudiants de la Haute école des arts de Berne.
    • Coopération : Département de conservation et de restauration, Haute école des arts de Berne.
  • Le tableau Nu debout (Elvira), 1918-19, n° d'inv. G2223, huile sur toile, 92 x 60 (sans cadre décoratif) d'Amedeo Modigliani est un chef-d'œuvre de la collection du Kunstmuseum Bern. La comparaison avec les portraits de Modigliani, Elvira à la table 1918-19, montre comment l'artiste a saisi différentes facettes de la personnalité du même modèle à l'aide de subtiles variations de sa technique picturale. L'étude de la technologie artistique et la recherche de sources conduisent en outre à de nouvelles connaissances sur l'identité du modèle et sur la datation du tableau.

    Le projet s'est appuyé sur une coopération entre des spécialistes de la conservation et de la restauration, de l'histoire de l'art et des sciences naturelles, dans le but d'étudier la manière de peindre et le processus de travail de l'artiste Modigliani. Sur la base de l'exposition Amedeo Modigliani à la Tate Modern, Londres 2017 - 2018, Nancy Ireson et Simonetta Fraquelli, en coopération avec Barbara Buckley, directrice principale de la conservation à la Barnes Foundation, Philadelphie et la restauratrice à la Tate Modern Annette King, ont développé le projet Up Close, une exposition à la Barnes Foundation en 2022-23, qui combine explicitement les expertises de différentes disciplines.

    • Durée du projet : 2018 - 2023
    • Direction du projet : initiative de recherche de la Tate Modern, Londres avec des institutions partenaires internationales.
    • Réalisation Musée des Beaux-Arts de Berne : Dr. Nathalie Bäschlin
    • Coopération : Courtney Books, Saint Louis Art Museum ; Tate Modern Londres ; Barnes Foundation Philadelphie ; Laboratoire de technologie de l'art, Haute école des arts de Berne
  • Projet de numérisation avec le soutien de Helvetia Assurances

    Le Musée des Beaux-Arts de Berne abrite environ 350 œuvres de Meret Oppenheim datant de 1930 à 1985, avec un éventail de matériaux, de combinaisons de matériaux et de techniques qui caractérisent l'ensemble de son œuvre. Le projet fait œuvre de pionnier dans la question de la combinaison des procédés de numérisation avec les exigences de la conservation préventive, de manière à produire des données qui offrent de nouvelles bases pour la recherche et la médiation.

    Dans la première phase, les œuvres bidimensionnelles sur papier et les peintures ont été scannées sans contact en coopération avec Recom Art GmbH Berlin. Dans les scans de référence, les surfaces ne sont pas les seules à être saisies avec précision. Ils contiennent également des points de mesure qui documentent l'état des œuvres au moment de la numérisation et soutiennent le suivi minutieux des changements de couleur.

    Au cours de la deuxième phase, un procédé de numérisation 3D et de photogrammétrie de CL-Y GMbH Zurich est appliqué à deux œuvres tridimensionnelles. Il vise à associer la forme à des informations de surface et de couleur. Sur la base de scans à haute résolution, des modèles 3D sont calculés, dans lesquels chaque point est mesurable. L'information sur les couleurs a été saisie par photogrammétrie et calculée avec le modèle en volume. Les modèles numériques 3D permettent à la recherche d'accéder à de nouveaux niveaux d'œuvres d'art. En même temps, ils constituent également le point de départ d'un dialogue critique sur la compréhension de l'original authentique et de la copie numérique et sur l'accès à ces derniers.

    • Durée du projet : 2017 - 2021
    • Direction de projet : Dr. Nathalie Bäschlin
    • Financement avec le soutien de Helvetia Assurances
    • Collaboration au projet : Philine Claussen, Katja Friese, Matthias Läuchli, Katharina Sautter, Josefine Werthmann
    • Coopérations : Sven Schönauer recom Art GmbH Berlin (scans de plans) et Daniel Lütolf (modèles 3D), CL-Y GmbH Zurich
  • Le projet se penche sur la question de savoir comment des tableaux fragiles peuvent être transportés en toute sécurité. Jusqu'à présent, 54 monitorings de transport ont été réalisés pour le Kunstmuseum de Berne et d'autres musées suisses
    (15 transports nationaux, 24 transports internationaux, 15 transports intercontinentaux). La collecte de données est impressionnante : plus de 1000 heures de transport continu ont été enregistrées avec une fréquence de mesure de 1600 hertz. Les monitorings de transport permettent d'établir un rapport de voyage cumulatif (variations climatiques (T/rH), moment des contraintes maximales, nombre et intensité des chocs au-delà des limites fixées,). Ils permettent d'assurer la qualité de l'emballage (vérification de la performance) et fournissent des données précises pour caractériser les profils de charge en fonction des phases de transport (camion, vol, manutention). En s'appuyant sur le concept d'amortissement formulé en 2015, qui vise à réduire les effets de couplage dans les basses fréquences, les exigences posées aux systèmes d'emballage et d'amortissement peuvent être précisées en permanence.

    Les résultats des monitorings servent de base à une planification durable du transport et à des décisions de prêt.

    • Durée du projet : 2015 - en cours
    • Direction et réalisation du projet : Matthias Läuchli en collaboration avec Dr. Nathalie Bäschlin
    • Coopération : MSR Electronics GmbH
  • Konservierung

    Projet de conservation et de restauration du groupe d'œuvres du Musée des Beaux-Arts de Berne des panneaux peints de Niklaus Manuel (1484-1530) au Musée des Beaux-Arts de Berne. L'objectif de ce projet est de conserver et de restaurer intégralement les retables de l'artiste bernois, qui constituent le groupe d'œuvres central de la collection du Kunstmuseum de Berne. En outre, des recherches en technologie de l'art constituent une partie importante de ce projet.

    • Durée du projet : 2015 - 2017
    • Direction du projet : Dr. Nathalie Bäschlin
    • Réalisation : Florence Lépine, Matthias Läuchli
    • Financement : Commune bourgeoise de Berne, Département des affaires culturelles de la ville de Berne, Gesellschaft zu Mittellöwen et Musée des Beaux-Arts de Berne.
    • Coopération : Musée historique de Berne ; Laboratoire de technologie de l'art, Haute école des arts de Berne, Institut suisse pour l'étude de l'art SIK-ISEA Zurich.

Extraits sur les projets

Collection & recherche

  • Besucher:innen im Hodlersaal

    Collection

    La collection de Kunstmuseum Bern est l'une des plus importantes et des plus diversifiées de Suisse et possède une importance internationale, notamment grâce aux groupes d'œuvres de l'art moderne classique.

    En savoir plus
  • KMB

    Provenienzforschung

    Provenienzforschung beschäftigt sich mit der Geschichte von Kunstwerken und Artefakten, deren Eigentümer:innen und Besitzer:innen.

    En savoir plus
  • Eine mit "Gurlitt" beschriftete Archiv-Schublade

    Nachlass Cornelius Gurlitt

    Die Annahme des Legats Cornelius Gurlitt im November 2014 markiert einen Perspektivwechsel. Das Kunstmuseum Bern setzt sich für langfristige Provenienzforschung und einen transparenten Umgang mit Forschungserkenntnissen ein.

    En savoir plus

Ce site web utilise des cookies. Pour plus d'informations, consultez la déclaration de confidentialité.